Bonjour chez vous ! - Emission du 01.01.2018

01 janvier 2018
Télécharger le podcast

Emission animée par Yveline Lebeau.

Crois seulement ! par Jonathan Bersot

Qui ne connaît pas l'histoire de la résurrection de la fille de Jaïrus (ou de Jaïros avec la Nouvelle Bible Segond qui suit le terme grec au lieu du latin Jaïrus) ?

Une résurrection ne passe pas inaperçue dans le texte de l'évangile, mais quand on connaît déjà la fin de l'histoire, on ne lit pas de la même manière. C'est pourquoi j'aimerais vous inviter à faire l'effort de vous mettre à la place de Jaïrus qui vient vers Jésus pour le supplier de venir chez lui parce que sa fille unique de 12 ans est en train de mourir (le texte de Luc se trouve au chapitre 8:41-42; 49-56). Luc ne nous donne pas de détails sur la conversation qui prit place entre le chef de la synagogue et Jésus. La seule chose que l'on sait c'est qu'il le supplia et que Jésus répondit positivement en allant chez lui.

Je note au passage que si Jaïrus est le chef de la synagogue, il ne se tourne pas vers le protocole religieux pour avoir du secours, mais vers Jésus. Son espoir n'est pas dans la liturgie religieuse ni le protocole, mais dans la personne de Jésus qui allait de lieu en lieu faisant du bien.

Or, alors que la troupe est en route vers la maison, une mauvaise nouvelle survint. Des gens viennent dire que la fille est morte et que ce n'est donc plus nécessaire d'importuner le maître. D'une certaine manière, ils ont raison ! En effet, la mort est une fin définitive et il n'y a plus rien à espérer. Cependant, Jésus en entendant ces paroles dit quelque chose de surprenant. J'aime particulièrement ce que l'Évangile de Marc dit : « Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles dit… » (Marc 5.36). C'est ici l'enjeu du combat de la foi.

AUJOURD'HUI, LAISSEZ-MOI VOUS POSER CETTE QUESTION : QUELLE EST LA PAROLE QUI COMPTE POUR VOUS ?

Il y a en effet des paroles dont il ne faut pas tenir compte («sans tenir compte de ces paroles»). Ce n'est pas à dire que ces paroles soient forcément fausses, mais pas forcément dignes d'attention. Mais… Pourtant… Oui c'est vrai vous répondrais-je, la fille est pourtant bien morte, mais Jésus ne tient pas compte de ces paroles et encourage Jaïrus à en faire de même : « ne crains pas, crois seulement ! »

Ne te laisse pas impressionner par des paroles de mort, mais écoute ce que Jésus a à te dire.

Romains 10 : 17
17 Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.

L'apôtre Paul rappelle aux Romains que la foi vient de ce que l'on entend et ce que l'on entend vient de la parole de Christ. Pour croire, il faut prêter l'oreille à la bonne parole. Jaïrus ne doit pas tenir compte des paroles de mort, mais croire ce que Jésus lui dit : elle sera sauvée !

En reprenant une phrase que Jésus a dit dans un autre contexte sauras-tu l'entendre te dire aujourd'hui :

Jean 11 : 40
40 Jésus lui dit : Ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

Site de l'émission : www.enseignemoi.com

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article